30 juin   
Ce soir à minuit, fin de la présidence française de l’UE et de l’horloge parlante. Ça n’a bien sûr aucun rapport…

Journée anniversaire de la disparition de Simone Veil dont le nom est revenu en force dans l’actualité avec la calamiteuse révocation du droit à l’avortement par la Cour Suprême américaine le 24 juin. Rappeler inlassablement son combat pour cette essentielle liberté des femmes.

Début d’été décidément étrange. Temps glacial, alternance de bruine et de pluie fine. Ressortir la parka pour aller marcher dans la campagne silencieuse. Même les oiseaux se taisent.

Résister à l’inutile tentation de mêler mes commentaires aux milliers de tweets qui piaillent à propos des élections internes à l’Assemblée Nationale. Prendre acte et se taire. Comme les oiseaux cet après-midi.

29 juin   
Élection des vice-présidents (et présidentes) à l’Assemblée Nationale. Les insoumis crient au scandale car LREM aurait fait élire des députés RN. Le RN hurle de dépit car des voix de la majorité relative se serait portées sur LFI…    
La députée LFI Caroline Fiat élue avec 297 voix… 
Le député RN Sébastien Chenu élu avec 290 voix…
Se poser la question de l’origine des voix pour l’un sans se la poser pour l’autre n’a pas de sens. Enfin, me semble-t-il.

Relu aujourd’hui, pour la 4 ou 5 ème fois les Impromptus d’André Comte-Sponville. Ce petit livre dont le titre est emprunté à Schubert est d’une sagesse qui m’apaise, d’une mélancolie mesurée me qui réconforte lorsque j’ai tendance à trop céder à la mienne. Philosophie facile d’accès, sujets traités de manière plutôt littéraire, la vie, la mort, la musique, sans que l’on s’ennuie un seul instant.

28 juin    
Yaël Braun-Pivet devient la première femme présidente de l’Assemblée nationale. Au moins à ce titre, cette journée est historique.

Les députés PS ont renoncé à présenter la candidature de Valérie Rabault pour présider la Commission des Finances et Éric Coquerel sera le candidat de la Nupes. 
Un homme sans qualification en lieu et place d’une femme compétente  pour le poste.    
La routine.

Les russes bombardent un centre commercial rempli de civils. Crime de guerre, acte de terrorisme, même.    
La routine.

Je perds mes amis (et amies) ou simples bons contacts clermontois un à un. Résultat des éloignements géographiques et relationnels, de centres d’intérêt qui divergent, de contraintes personnelles de toutes sortes, de mon goût croissant pour la solitude… De la tristesse, bien sûr, mais c’est inéluctable.

26 juin   
À deux doigts de m’emporter sur les réseaux sociaux en lisant les propos de la chanteuse Camélia Jordana dont je ne connais rien du travail, mais qui est apparemment capable de défendre des thèses scandaleuses voire débiles.  
Elle se dit offusquée par le titre « L’aigle noir » de Barbara qui serait discriminatoire, racialiste, et porterait atteinte à toute une communauté. Chef-d’œuvre de bêtise, sommet du wokisme et d’un de ses avatars, la cancel culture.   
J’ai renoncé à me prononcer sur les réseaux sociaux qui n’aiment rien moins que la provocation et l’absence de nuance. Ne pas contribuer sans le vouloir à la promotion de la connerie, donc se taire… 

À propos de la révocation du droit à l’avortement par la Cour Suprême américaine, Donald Trump explique aujourd’hui qu’il s’agit de « la volonté de Dieu »… On ne peut que se féliciter,  de vivre dans un pays où la laïcité empêche (pour le moment ?) ce type de décision, et reste l’arme principale de la lutte pour le droit des femmes. Face à Trump, voici Spinoza : « la volonté de Dieu, cet asile de l’ignorance ».

24 juin    
Jour de honte pour les Etats-Unis dont la Cour Suprême révoque le droit à l’avortement et autorise de fait chaque État à prononcer l’interdiction.  
Le Missouri s’honore d’ailleurs à être le premier à le faire.    
La droite religieuse américaine et son lobbying forcené ont gagné.  
Aucun état n’est à l’abri de ce type d’abominable régression.
Garder à l’esprit ces mots de Simone de Beauvoir : « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».

23 juin   
L’Europe fait aujourd’hui une éclatante démonstration de son incontournable et grandissante nécessité.    
Un plan européen d’urgence sanitaire est adopté, tirant les leçons de la pandémie, et l’Ukraine accède officiellement  au rang de candidate à l’entrée dans l’UE.    
Quand quelques élus de premier plan ont fait des scores importants aux dernières élections alors qu’ils (et elles) ne rêvent que d’en sortir, c’est une journée réconfortante !

21 juin    
Hier soir j’ai entendu tourner un hélicoptère de la protection civile.    
Explication ce matin : dans les HLM du village, une gamine de 15 ans s’est jetée du 4ème étage car sa mère venait de lui refuser une sortie avec ses copains.   
Elle est dans un état très grave, et je n’ose imaginer la détresse de la maman.   
De la difficulté, parfois terrible, d’être parent…

20 juin   
Sonné par les résultats des législatives. Après d’autres pays réputés démocratiques, la France se laisse séduire par les populistes de droite et de gauche qui font une entrée fracassante à l’Assemblée Nationale. Le pays ne sera donc gouvernable que par le biais de compromis. Un immobilisme mortifère se profile donc. Désespérant.  
Je me suis senti obliger de rédiger un court article sur le sujet. Je n’en suis pas satisfait mais il est là : https://monoeil.blog/le-triomphe-des-populismes-en-france-aussi/

18 juin    
Date historique, évidemment.
Je fais partie de ceux qui étaient lycéens en mai 68, pas vraiment gaulliste donc. De Gaulle et la chienlit, son manque de lucidité à ce moment-là, face à l’évolution des aspirations de la société. Nous étions sortis de l’après-guerre, et sans doute pas lui.   
Mais tout de même, alors que Pétain s’apprêtait à capituler, De Gaulle, avec son appel, a changé le cours de l’Histoire. L’honneur, le bon sens, l’intérêt supérieur de la Patrie… Au moins pour ça, reconnaissance éternelle.
D’ailleurs, aujourd’hui, les politiques de tous bords se disent où se sont dits gaullistes à un moment ou un autre. Comique.

17 juin    
Jean-Louis Trintignant est mort aujourd’hui.
Talent prodigieux, voix unique, sans esbroufe…
Chabadabada.

16 juin   
Partout ce matin la photo de Macron, Draghi et Scholz dans un train pour Kiev. Et ce commentaire d’un macroniste sur Twitter : cette photo va rentrer dans l’Histoire. Non, elle rentrera dans l’Histoire si ce déplacement s’avère décisif dans la résolution du conflit.

Lu cette phrase de Philippe Sollers : « la peine de mort reste un test fondamental pour savoir qui est qui ». Exact.

15 juin     
Première journée de grosse chaleur. J’aime ça, pourtant il nous faut de l’eau, vite…

Ce matin très tôt à Clermont-Ferrand, 20 voitures incendiées, apparemment suite à l’interpellation d’un délinquant quelques heures plus tôt. La routine, quoi.

13 juin
Sorte de lassitude qui s’installe au lendemain du premier tour des législatives. L’addition des abstentionnistes et des votes extrêmes (droite et gauche) dépasse les 75% des inscrits. Ça fait peur car ce pays semble de plus en plus ingouvernable, et les populistes de tous bords jettent beaucoup d’huile sur le feu qui gagne la démocratie.  
Vu un sujet de La Montagne qui parle d’abstentionnistes se disant écœurés par le personnel politique, mais sans expliquer pourquoi. Le désintérêt de chacun est coupable. Lire le bouquin de Chloé Morin « On a les Politiques qu’on mérite ».      
Seule bonne nouvelle de cette journée, l’élimination de Zemmour qui avait pourtant choisi une circonscription avec une forte densité de racistes, xénophobes et autres attachés à l’extrême droite. 

10 juin  
Nous sommes faits d’histoire, la grande, et de nos petites histoires bien à nous. Nos opinions en découlent, mais qui choisit réellement les siennes ? Dans quelle mesure les déterminismes sociaux auxquels nous n’avons pu échapper façonnent notre psychisme, donc nos idées, nos convictions, notre manière d’évoluer dans la société, dans le monde, notre conscience politique (expression un peu vaniteuse) ?

Bref, ce week-end, il va falloir voter à nouveau, à nouveau contre et non pas pour, hélas, contre ce non-candidat autoproclamé premier ministre, vieil autocrate qui devrait être poursuivi pour abus de faiblesse sur l’ensemble de la gauche et des écologistes.

9 juin   
Nouvelles hésitations au sujet de la nécessité de conserver le blog BougnAttitude.fr   
Publié aujourd’hui un article consacré à l’art dans MonOeil.blog et copié sur BougnAttitude dans lequel il n’a pas forcément sa place. 
Installation de la page Le Fracas de mon monde dans les widgets de MonOeil, pour voir…

27 mai   
L’impression d’étouffer sous le flot d’informations, la multitude de canaux et de sujets de préoccupation ou d’inquiétude. La période électorale n’arrange pas les choses, mais tout de même, la guerre en Europe, le populisme et les intégrismes – religieux mais pas seulement – qui progressent partout dans le monde, les catastrophes climatiques qui s’accumulent et d’autres qui s’annoncent, la folie des hommes qui ne faiblit pas… Envie de réagir à tout, sur Twitter notamment, mais le sentiment d’impuissance domine. La saturation, aussi… Décidément, la citation de Werber mise en exergue sur la page d’accueil de ce site se vérifie chaque jour un peu plus : les optimistes sont des gens mal informés. 

25 mai   
L’horreur absolue, une fois de plus, au Texas. 21 morts dans une école, dont 19 très jeunes enfants. Comme dirait Trump, c’est le fait d’un déséquilibré, rien à voir, donc, avec la règlementation des ventes d’armes aux Etats-Unis. Biden est venu verser sa larme, comme avant lui Obama, Bush, Clinton… en attendant la prochaine tuerie.

Notre société est décidément bien malade.    
On apprend aujourd’hui que le parquet de Paris ne donne pas suite au signalement reçu dans l’affaire Abad, « faute d’éléments permettant d’identifier la victime »! Il y aurait donc une dénonciation anonyme, transmise par le très suspect Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Très suspect car création, entre autres, d’Alice Coffin, Caroline de Haas, de la moins connue Mathilde Viot mais ex-assistante parlementaire des députés Ruffin et Obono, actuellement conseillère du groupe LFI à l’Assemblée Nationale.    
Ce dossier contient donc une plainte classée sans suite à deux reprises (2012 et 2017), et un signalement anonyme transmis par une association politisée d’extrême gauche.  
On marche sur la tête…

20 mai
L’info du jour est évidemment la composition du gouvernement. La non-info est la réaction de l’opposition, ou plutôt les réactions qui étaient, pour la plupart, prêtes depuis des semaines, comme toujours dans ce genre de situation.
Je prends pour un signal positif le fait que l’extrême droite inonde les médias de commentaires rageux à propos de la nomination de Pap N’Diaye au poste de Ministre de l’Éducation Nationale. Je le connais mal mais leur colère suffit presque à me le rendre sympathique. J’espère qu’il sera à la hauteur de la tâche monumentale qui l’attend.   
Je ne m’attendais pas à la disparition de Julien Denormandie que je pensais très en cour dans la macronie, et satisfait de la promotion d’Amélie de Montchalin à la Transition Écologique. Au fait, Barbara Pompili aussi a disparu…

19 mai 
Le temps passe, il fuit, même, sans cesse. Aller vers l’essentiel sans se laisser envahir par le désespérant fracas du monde. Douloureuse difficulté à définir cet « essentiel », à construire une sorte de feuille de route pour, peut-être, la prochaine décennie…

15 mai   
Nouvelle tuerie aux USA, cette fois-ci à Buffalo, dans l’Etat de New-York. Le fait d’un jeune homme de 18 ans qui cite explicitement la théorie du « grand remplacement » chère, entre autres, à Zemmour. Terrorisme racialiste, suprémaciste qui s’internationalise. Époque décidément effrayante.  

Mon fils est actuellement en mission à Rochester, tout près de Buffalo…

13 mai
Images insoutenables des funérailles de la journaliste Shireen Abu Aqleh devant l’hôpital français de Jérusalem, chargées par la police israélienne. Coups de matraque sur les porteurs du cercueil qui finit par tomber. Ignoble.

12 mai
Impression permanente d’être une sorte de déclassé des réseaux sociaux. Visiblement, mon incapacité chronique à créer une audience digne de ce nom perdure. 
La superbe indifférence face au résultat de mes posts s’impose donc, au moins d’un point de vue sanitaire…

8 mai     
En arrivant au pouvoir, les talibans ont promis des libertés nouvelles pour les femmes. En réalité, ils privent les jeunes filles d’éducation, enferment les femmes dans des prisons de tissu et leur interdisent l’accès à l’espace public. En 2022 et comme toujours, au nom de l’islam…

6 mai   
Relu L’amour la solitude d’André Comte-Sponville. J’aime sa façon d’aborder ce qu’il appelle « la vérité de la vie sociale ». Pour l’anecdote, quelques lignes évoquent la liberté politique et l’existence d’esprits soumis dans les démocraties. Livre publié en 2000, bien avant l’existence, donc, de ceux qui se font appeler insoumis… 

5 mai
Depuis quelques jours, je me sens particulièrement atone. Inquiet en raison de la situation politique en France et, hélas, un peu partout dans le monde… De l’Ukraine aux Etats-Unis où l’IVG est menacée par la Cour Suprême majoritairement trumpiste. J’ai rédigé un article « Quand les digues sautent » dans l’espoir d’en tirer un certain soulagement. 

Vu hier soir Annie Ernaux dans la Grande Librairie. Écrivaine décidément singulière. Je vais relire Les années et me procurer L’atelier noir.

29 avril
Réflexion aujourd’hui autour du possible arrêt définitif de ce site (BougnAttitude.fr) qui est très orienté politique et qui reste à peu près inaudible. Et le débat politique me désespère. Le pays me donne l’impression de s’abandonner aux populistes des extrêmes droite et gauche. Et d’accepter des comportements factieux. Tout ça me paraît très dangereux mais je me sens plus accablé que combatif…

J’apprends aujourd’hui que c’est le 29 avril 1945 que les françaises ont voté pour la première fois lors d’élections municipales. Résultat d’un combat de plusieurs années menée par quelques intellectuelles, Louise Weiss en tête.

28 avril
Twitter est inondé d’avis tous plus catégoriques les uns que les autres au sujet de son rachat par Elon Musk et de la volonté de celui-ci d’en faire un espace de liberté absolue d’expression. Comme toujours sur ce réseau, la nuance est absente et les coups pleuvent entre les partisans de la liberté sans réserve et ceux qui pensent que les réseaux sociaux attisent la violence, favorisent le complotiste, la diffusion de fake news et de fait, exigent beaucoup de régulation.    
Comme souvent, les deux camps détiennent une part de vérité. Je suis pour ma part favorable à la liberté totale, mais accompagnée de l’obligation d’assumer la responsabilité de ses propos, donc de la suppression de l’anonymat. C’est en cohérence avec ce point de vue que sur les pages Facebook et Twitter de MonOeil et BougnAttitude, une publication dévoilant mon identité est épinglée.

26 avril
L’élection est passée.    
Depuis hier, les élus France Insoumise arpentent les médias pour réciter, tels des perroquets, les éléments de langage définis par la nomenclature insoumise. Je ne comprends pas que d’autres politiques ou les journalistes, à la ritournelle « Macron est le plus mal élu des Présidents », ne les renvoient pas à leurs propres résultats.  
Leur affirmation, d’ailleurs inexacte, repose sur le pourcentage non pas des suffrages exprimés, mais des inscrits. Le dernier résultat de Macron est bien de 38,5% des inscrits, mais aux dernières législatives, celui de Melenchon était de 19,9%, celui de Quatennens de 17,9%, Autain 17,5%, Coquerel 15,5% etc…    
Macron a été élu 2 fois, Mélenchon battu 3 et semble ne pas s’y résoudre.    
Ce type m’emmerde.

D’abord, il y a eu le soulagement.    
Il y a eu ensuite l’exaspération devant le score du Rassemblement National.   
Aujourd’hui c’est un véritable vertige face l’ampleur de la tâche qui attend le Président réélu : trouver les clés pour ne rien lâcher en terme de croissance tout en poursuivant la nécessaire décarbonation de l’industrie, des transports, des logements… et réconcilier les français autour d’un projet politique pour éviter les crises et casser la progression des extrêmes. En aura-t-il les moyens ?

25 avril
Soulagement hier soir avec un score de Macron un peu plus confortable qu’annoncé. Il y avait de la joie au Champ de Mars, mais pas de liesse. Le plus difficile est à venir. Un peu déçu par son discours qui n’était pas vraiment plat comme j’ai pu le lire, mais ponctué de quelques platitudes et/ou de formules éculées du type « nul ne restera au bord du chemin ». Sentiment étrange. Vague inquiétude même, car je m’attendais à un vrai souffle qui n’est pas arrivé.

21 avril
Beaucoup de discussions aujourd’hui sur les réseaux à propos de l’arrogance supposée de Macron au cours du débat d’hier soir. Colère de ceux qui demandent à ce que l’on ne confonde pas compétence (face à l’impréparation de Le Pen) et arrogance. J’ai publié ce matin un petit billet intitulé « Un surdoué condescendant et une besogneuse sinistre ». Macron a été brillant ET arrogant, dans ses postures, regards et autres doigts tendus (https://bougnattitude.fr/le-surdoue-condescendant-et-la-besogneuse-sinistre/).  
C’est ce que j’appelle l’exaspérant syndrome du premier de la classe.  
Il devrait être élu. Je croise les doigts. 

20 avril
Hyper tendu à trois heures du débat d’entre deux tours, stressé, persuadé que contrairement aux dires des sondeurs, rien n’est joué. Il faut que Macron soit bon ce soir. Très bon, même. C’est tellement important…

19 avril
Visite à mon frère au Puy-en-Velay, en hôpital psychiatrique sous contrainte, à ma demande.
Je ne souhaite ça à personne…

16 avril
Cette journée débute par une petite algarade sur mon profil perso Facebook. Un de mes « amis » puisque c’est ainsi que ce réseau les nomme, très énervé par mes posts anti-LePen m’invite à cesser ce type de publication. L’argument (!) utilisé étant qu’en qualité d’adulte, il sait ce qu’il a à faire. Et d’enfoncer ce vieux clou rouillé par un sublime « ras le bol des élections ».   
J’avais quitté ce profil Facebook il y a quelques jours. Vivement la fin de la campagne pour reprendre mes distances.    
À moins que le danger resurgisse pour les législatives…
À moins que le pire se produise le 24 avril…

14 avril
Vu cet après-midi un extrait d’une émission politique sur BFM, débat Barcella / Darmanin, désopilant !  
Médusé, Jordan Bardella découvre en direct que le programme de sa candidate prévoit une baisse massive du budget des forces de police (-2 milliards!). Darmanin lui précise que cela correspond à une réduction d’effectif de 35.000 policiers. Amateurisme du programme RN… Jouissif.

13 avril
Décès de Michel Bouquet. Monstre sacré du cinéma et, plus encore, du théâtre. Immense talent, présence, classe et une voix si particulière…

12 avril
Franchement exaspéré ce matin par l’hypocrisie récurrente de certains dirigeants politiques.
Les « pas une voix pour Le Pen » ne sont qu’une manière de se protéger de condamnations dans l’hypothèse du pire. Les responsables fidèles aux valeurs républicaines ont clairement affirmé leur intention de voter Macron, qu’ils ou elles soient de gauche (Hidalgo, Jospin, Jadot, Roussel et de nombreux élus socialistes) ou de droite (Pécresse, Bertrand, Sarkozy…).  
D’autres qui refusent de préconiser clairement le vote pour le sortant se positionnent hors du champ républicain. À croire que les Mélenchon, Ciotti, Wauquiez, Retailleau pour ne citer qu’eux, rêvent de voir le pays traverser cinq années de purgatoire, d’exclusion, de haine, de ruine économique, de mise au ban de la communauté internationale. 
Empêcher Le Pen d’être élue, c’est voter Macron, même sans enthousiasme, même, le cas échéant, avec beaucoup de regrets, mais ce n’est ni s’abstenir ni voter blanc.  
Le « pas une voix pour madame Le Pen » répété de manière grandiloquente quatre fois par Mélenchon ne résout rien, au contraire. Protéger la démocratie, c’est aujourd’hui déployer tous les efforts possibles pour faire en sorte que Le Pen ne soit pas élue. Donc, que Macron le soit. Que cela plaise ou non. 

10 avril
Devoir électoral accompli ce matin, évidemment…
Je lis que 35% des catholiques pratiquants votent pour l’extrême droite. Serait-ce en raison de leur propension à écouter des prédicateurs, à croire en leurs balivernes ? 

8 avril
Pris aujourd’hui la décision d’abandonner mon profil personnel sur Facebook. Compte tenu des modifications apportées par FB sur les pages professionnelles, dont celle de MonOeil, je vais pouvoir suivre uniquement des pages culturelles ou d’information.
Les profils privés ne m’intéressent décidément pas et en ayant toujours répugné à parler de moi sur ce réseau, je n’intéressais de fait à peu près personne. Donc page MonOeil sur Facebook, Instagram et Twitter. Profil perso sur FB conservé pour pouvoir garder la page MonOeil, mais je n’y mettrai plus les pieds.
Impression étrange de soulagement…

5 avril
Vivement qu’on en finisse avec les Présidentielles, ou au moins ce premier tour. Je n’ai pas le souvenir d’une campagne aussi pitoyable, où l’impréparation de certaines candidatures et le populisme ambiant soient d’un tel niveau. À moins que ma mémoire ne me trahisse…

Obsèques du frère d’un ami terrassé beaucoup trop jeune par une dégénérescence du système nerveux. Crématorium, cérémonie courte, sans avoir à subir les balivernes et injonctions (assis, debout…) d’un religieux. Frustré malgré tout de n’avoir pu offrir soutien et amitié autrement qu’en faisant acte de présence. Mais c’est la règle.

4 avril
Des lois anti-avortement sont prises dans plusieurs états américains. Le Texas va jusqu’à offrir 10.000 $ pour une dénonciation d’IVG.

Orban réélu confortablement en Hongrie. Il se déclare du coup adversaire de Zelenski et reçoit les félicitations de Le Pen.

Reportage sur France Info ce matin au sujet des intentions de vote. Essentiellement des gens qui se plaignent d’une perte de pouvoir d’achat dont le gouvernement serait responsable. Tous disent vouloir voter Le Pen, en s’excusant presque (elle a changé, non elle n’est plus d’extrême droite, l’extrême droite c’est Zemmour etc…) mais ils sont résolus. Le danger est réel.

2 avril
Gros meeting de Macron aujourd’hui, non retransmis par les médias en raison de l’obligation d’égalité de temps de parole. J’ai un peu de mal, dans ces conditions, à comprendre à quoi servent ces grand-messes qui réunissent des gens déjà attachés à la cause du candidat, déjà plus que convaincus. Sans diffusion nationale, l’intérêt électoral est dérisoire, et tout ça coûte un pognon de dingue…

L’ASM écrase Brive, et le point de bonus permet de croire encore un peu aux chances de qualification pour les phases finales. Match phénoménal de Moala…